Symbolique de l’araignée

Un fil d’araignée
Se tend
Devant un lis.
-Kakimoto Tae.

Mon Veuve noire 2L’araignée est un symbole lunaire. Sa fragilité évoque la toile des apparences illusoires, trompeuses, mais évoque également le tissu du monde.

Ambivalente, l’araignée est-elle à la fois considérée comme tisseuse du destin, reliée aux Kamis par son fil, et comme symbole de la déchéance de l’être qui a
voulu rivaliser avec les Kamis. L’ambition démiurgique punie et qui ne cesse d’être balancée au bout de son fil par les caprices des Kamis, tentant sans cesse de remonter pour atteindre les cieux desquels elle a été déchue.

La veuve noire est en outre le signe du pouvoir des femmes, l’insecte dévorant le mâle lors de l’accouplement, tandis que son venin est la métaphore des affaires criminelles.

Elle est enfin l’âme libérée du corps. Écraser une araignée, c’est attenter à l’âme d’un corps qui dort et qui sera à tout jamais perdu.

Elle illustre l’une des trois qualités nécessaires à un général : l’habilité.

Leisurechop

Publicités

Le Dit d’Imagawa

Longue nuit,
L’araignée rêve.
Vengeance exquise.

Mon Veuve noire 2Le clan de la Veuve noire fut fondé il y a trente ans (vers 1130) dans la forêt de Shinomen par Imagawa Takeda, descendant de bayushi, fondateur du clan du Scorpion.

Son Mon est un sablier rouge sur une araignée noire.

En 1138, l’Empereur leva près de 100 samouraïs pour lutter glorieusement contre l’outre-monde, laissant le clan fier de sa contribution mais dangereusement réduit.

En voici l’arbre généalogique, avec une branche principale issue de son fondateur et une branche secondaire adoptée par le clan dont sont issus la plupart des personnages-joueurs.

Les PJ.

Les PNJ.

Le patrimoine du clan:

Le château règne sur trois villages de la forêt de Shinomen, le premier à ses pieds, l’un consacré au bûcheronnage, et l’autre à la soie d’araignée et à l’artisanat. Un hameau d’hinin charbonneurs est à l’écart.

Un Temple de la Lune se dresse non loin, sur le mont Totoidesu.

Plus de détails sur le domaine des Imagawa.

Le contexte historique

En 1123, le clan du Scorpion tenta un coup d’état contre l’Empereur Hantei XXXIX qu’il prétendait teinté. Il échoua et la plupart de ses membres furent condamner à l’exil à l’Ouest. Pendant 10 ans, Imagawa Takeda, descendant du fameux Bayoshi, mena ses exilés avant de revenir sur les terres du Scorpion vers 1128.

Il fut récompensé pour son œuvre en recevant l’insigne honneur de pouvoir fonder son propre clan dans la forêt de Shinomen en 1138 : le clan de la Veuve noire.

L’un de ses plus fidèles bushi fut honoré en étant adopté dans ce clan sous le nom d’Imagawa Watanabe.

Un strict contrôle des naissances et une habile politique matrimoniale ont permis au clan de donner naissance à un nombre impressionnant d’individu extraordinaire, notamment des shugenjas. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’Imagawa Kazue, shugenja elle-même, de la seconde branche a pu épouser Takeshiro de la branche principale.

Vers 1163, les shugenjas de clan de la Veuve noire furent mystérieusement éradiqués à l’exception de deux d’entre eux. Suite à cela, le daimyo Imagawa Takeo pris l’ikkyo et renonça définitivement, pour lui et ses descendants, aux prétentions au titre de daimyo du clan de la Veuve noire. Sa sœur Imagawa Takako devint alors 4e daimyo du clan.

Il y a 6 mois, le détachement Imagawa, comptant 100 samouraïs, a été sacrifié pour permettre une grande victoire de l’Empire contre l’outre-monde et son sombre empereur Daigotsu.

Enfin, à l’hiver 1168 eut lieu la cérémonie de gempukku d’Imagawa Kenshiro (17 ans), d’Imagawa Otaru (16 ans), d’Imagwa Kiba (14 ans), d’Imagawa Umi (14 ans) et d’Imagawa Watanabe (13 ans).

Les relations avec les autres clans

En tant que clan mineur, le daimyo répond directement à l’Empereur.

Issu du clan du Scorpion, le clan de la Veuve noire partage beaucoup de sa culture. par ailleurs, il s’est allié à d’autres clans mineurs des environs, en particulier le clan du Faucon (contre la clan de la Licorne et en maintenant son indépendance vis-à-vis du clan du Crabe, et fait commerce avec le clan de la Guêpe, qu’il approvisionne en matière première de haute qualité (soie non filée, bois précieux) pour leurs arcs d’exception. Le clan du Renard, quant à lui, s’est montré fort intéressé par le domaine des Imagawa.

En revanche, le clan de la Veuve noire est à couteaux tirés avec celui du Lièvre, qu’il a tenté de conquérir, et en délicatesse avec ses alliés, les Reza du clan du Lion. par ailleurs, il doit se garder de révéler qu’il possède des parchemins et savoirs exclusifs du clan du Phénix.

Leisurechop