Des mariages pour renforcer le clan

Soir de noces –
le vent d’automne se déchaîne
sur un vieux château.
-d’après M. Duflo

8dc3194789bf29afba1fd1d8d3c6c14a

Dans un mariage, tout est négociable. le plus souvent, ce sont les courtisans qui se chargent des négociations. Les courtisans de la Grue sont réputés pour cela.

Après le mariage, les époux rejoignent formellement le clan du conjoint le plus honorable, qui l’adopte, et ce, même après la mort d’un conjoint.

Cette honorabilité est fonction de nombreux paramètres comme le clan d’origine, la position du conjoint au sein de ce clan (par rapport aux daimyos, aux fonctions exercées, etc.), les réalisations personnels du conjoint (championnat, expérience militaire, etc.).

Un daimyo peut certainement ordonner à un conjoint de rang supérieur de prendre toit chez le conjoint de rang inférieur, mais ce serait déshonorant pour le daimyo et le samouraï, et le suicide serait alors une issue séduisante en protestation.

Le divorce et la répudiation sont des issues tellement déshonorantes pour les parties qu’elles sont inenvisageables. Seule le suicide ou l’ikkyo pourrait rompre le mariage de manière honorable.

Il est autorisé de se remarier en cas de veuvage.

Les échanges de femmes simples ou complexes sont une part tout à fait possible et même commune des négociations de mariage.

A noter que les territoires et domaines des clans sont des apanages de l’Empereur, et ne peuvent donc être cédé sans autorisation impériale lors des mariages, sous forme de dot par exemple.

En outre, des samouraïs figurant dans un accord de mariage ne sont que “prêtés” car ils restent des samouraïs et sont précieux, à moins qu’ils ne se marient aussi ou qu’un accord d’adoption fasse partie de l’accord de mariage.

Les parents d’un samouraï ont voix au chapitre. En définitive, le choix final du conjoint revient au daimyo.

Atouts et désavantages liés :

  • Heureuses fiançailles (3 pts)

Malgré un mariage arrangé, un véritable amour est né entre le personnage et son(sa) conjoint(e). Les avantages suivants coûtent alors 2 pts de moins : Noblesse terrienne, Lien karmique (seulement avec conjoint(e)), Statut social et Riche.

  • Alliance impériale (5 pts)

Grâce à certains arrangements, le personnage a été marié à un membre d’influence mineure d’une famille impériale (pas de transfert du nom impérial).

+0,5 pts au Statut, +1g1 aux jets Sociaux envers un membre de la famille impériale.

  • Amères fiançailles (2 pts)

Le mariage ou les fiançailles du personnage sont le résultat d’arrangements à son grand dam et à celui de son conjoint, causant une antipathie mutuelle entre les deux époux pouvant être parfois difficile à gérer.

Rapporte 1 pt de plus aux Impériaux.

  • Lien de dépendance (variable)

Une autre personne dépend du personnage et nécessite ses attentions. La valeur du désavantage dépend du lien de dépendance choisi à son achat. Un enfant en bas âge entièrement dépendant du personnage pourra rapporter 5 à 6 points alors qu’une épouse devant être consultée avant chaque grande décision rapportera 2 à 3 points.

Leisurechop

Publicités

Symbolique de l’araignée

Un fil d’araignée
Se tend
Devant un lis.
-Kakimoto Tae.

Mon Veuve noire 2L’araignée est un symbole lunaire. Sa fragilité évoque la toile des apparences illusoires, trompeuses, mais évoque également le tissu du monde.

Ambivalente, l’araignée est-elle à la fois considérée comme tisseuse du destin, reliée aux Kamis par son fil, et comme symbole de la déchéance de l’être qui a
voulu rivaliser avec les Kamis. L’ambition démiurgique punie et qui ne cesse d’être balancée au bout de son fil par les caprices des Kamis, tentant sans cesse de remonter pour atteindre les cieux desquels elle a été déchue.

La veuve noire est en outre le signe du pouvoir des femmes, l’insecte dévorant le mâle lors de l’accouplement, tandis que son venin est la métaphore des affaires criminelles.

Elle est enfin l’âme libérée du corps. Écraser une araignée, c’est attenter à l’âme d’un corps qui dort et qui sera à tout jamais perdu.

Elle illustre l’une des trois qualités nécessaires à un général : l’habilité.

Leisurechop

Le domaine des Imagawa

À l’ombre des arbres
Du mont Totoidesu, dans cette cabane
J’aimerais vieillir.
-D’après Yotsuya Ryu

ukiyo-e_grandeVue sur le mont Totoidesu (Mont du Vénérable) depuis le village des Bois du vent.

carte-imagawa-001

Le Lac du miroir, aux eaux poissonneuses et aux profondeurs insondables. Abriterait un kami de l’eau sur le sommeil duquel veillerait les Imagawa.

Le mont Totoidesu, ou mont du Vénérable, surplombe les environs et est très présent dans l’art et la culture des environs. Il abriterait un kami du feu.

Le temple de Dame Lune, où Kenjiro vivait.

Le mont du Jeune, abriterai un autre kami du feu, plus jeune fils du vénérable. Les onsens du mont Jeune accueillent une école de geishas.

La Gorge d’Onijiro, énorme caldéra rougeoyante, abriterait le premier fils du Vénérable, devenu kansei (kami corrompu). Des gisements d’obsidienne à ciel ouvert s’y trouvent.

Les marais soufrés, corrompus par l’influence mortifère de la Gorge d’Onijiro.

La Forêt noire, extrêmement sauvage, vivante et dangereuse.

Shiro Imagawa, château immémorial construit sur une île et orné d’étranges statues serpentiformes. Les ballots de riz semblent sortir inépuisablement de ses greniers, sans qu’il y ait de riziculture dans les environs.

Le village des Bois du vent, qui cultive et exploite des bois précieux avant de les faire flotter sur la rivière.

Le village des cheveux de Dame Lune, qui exploite la soie des multitudes d’araignées qui l’entoure. Le Bosquet aux araignées doit être dissimulé aux regards en raison de la répugnance qu’il peut inspirer (grouillement des araignées, ossements, arbres morts…).

colonie-araigneesUne école de comédiens et des artisans s’y trouvent aussi.

La Route impériale, protégée par une tour de guet et entretenue par la famille de Kiba, qui s’achève sur les berges du Lac du miroir.

Leisurechop

Les Comptines du Scorpion

Réseau, courtisans
Je profite du banquet
Langues de vipères

Hida Koan

mon_lionLe Lion et le Scorpion

Il était une fois un Lion, qui dormait dans un champ ensoleillé.
Un Scorpion s’approcha et lui dit:
« Tu es si grand, Lion. Tu es sûrement la créature la plus imposante de toutes. »
Le Lion répondit:
« Effectivement, je pense que c’est le cas. »
« Et tu es sûrement la plus brave et la plus forte de toutes les créatures. »
poursuivit le Scorpion.
« C’est ce que l’on dit »
répondit le Lion.
« Mon seul avantage, c’est mon dard empoisonné, dit le Scorpion. Et je suppose que tu pourrais m’écraser avant que je ne te pique, ne serait-ce qu’une fois. »
« Je le pourrais, en effet, et fort facilement. »
dit le Lion en se redressant et s’étirant.
« Mais si de fait je te pique, je serais étonné que tu t’en rendes même compte. »
Le Lion regarda la petite créature avec curiosité:
« Peut-être. Mais je crois que je vais t’écraser maintenant, petite chose, afin que tu n’en aies jamais l’occasion. »
« Mais, ô grand Lion, dit le Scorpion en souriant, je t’ai piqué il y a déjà cinq minutes. »

Et le Lion n’eut plus rien à dire.

mon_grueLa Grue et le Scorpion

Il était une fois une Grue et un Scorpion assis au bord d’une rivière.
La Grue dit:
« La façon dont les fortunes accordent leurs bienfaits aux différentes créatures ne cesse de m’étonner. »
Le Scorpion jeta un coup d’œil soupçonneux à la Grue:
« Qu’est ce que tu veux dire? »
La Grue sourit et dit:
« Regardes-moi. Regardes mes ailes et mes plumes magnifiques. Je sais voler et nager. Regardes la perfection de mon cou et l’éclat de mon regard. Toutes les créatures du monde m’envient. »
Puis la Grue se pencha vers le Scorpion et dit:
« Regardes-toi. Tu n’as que ta queue pour toi. »
« Certes, dit le Scorpion, mais cela signifie uniquement que tu as tout à perdre quand moi, j’ai tout à gagner.
Quand tu seras vieille et que tu auras perdu tes plumes, tu ne pourras plus voler. Et quand tu seras devenu grosse et à moitié aveugle, tu ne pourras plus nager.
Alors, tandis que tu feras le compte de tout ce que tu auras perdu, moi je ferai la liste de tout ce que j’aurai gagné. »

Et la Grue n’eut plus rien à dire.

mon_crabLe Crabe et le Scorpion

Un jour, il y a bien longtemps, le Scorpion arpentait le sable d’une plage avec son frère le Crabe.
« Dis-moi Scorpion, commença le Crabe, tu as trompé le Lion, et tu as trompé la Grue, mais moi tu ne m’abuseras pas.
Car je suis en sécurité, bien à l’abri dans ma carapace et même ton dard empoisonné ne saurais m’y atteindre. »
Le Scorpion regarda ladite carapace et opina prudemment:
« C’est vrai, mon ami. Mais quel dommage que tu soit prisonnier de cette geôle si peu maniable. »
« Quoi? dit le Crabe. Mais ce n’est pas une prison c’est ma demeure. »
« Bien sûr, répondit en souriant le Scorpion. Et c’est ce que tout le monde te dit.
Mais si cette carapace n’était pas une prison, tu pourrais l’ôter quand cela te chante.
J’ai entendu dire qu’on t’avait lancé une malédiction et que tu avais été condamné à passer le reste de ta vie à transporter ta propre prison sur ton dos. »
Le Crabe répondit:
« Je peux m’en débarrasser quand je veux! »
Le Scorpion hocha tristement la tête et dit:
« Je ne manquerai pas d’en informer chacun. »
Le Crabe piétina le sable et répéta:
« Je peux m’en débarrasser quand je veux! »
Le Scorpion dit:
« As-tu seulement essayé? »
Le Crabe s’arrêta, enleva sa carapace et la jeta au sol.
Le Scorpion sourit tandis qu’ils se dévisageaient.

Et le Crabe n’eut plus rien à dire.

mon_unicornLa Ki-rin et le Scorpion

Un jour, la Ki-rin gambadait dans un champ. Sa Sœur, la Grue, lui avait bien dit de se méfier du Scorpion, mais la Ki-rin était si occupée à folâtrer, courir, sauter et découvrir toutes les nouvelles choses de cet univers qu’elle n’avait qu’a moitié écouté la mise en garde de sa sœur.
Tandis qu’elle gambadait ainsi, une créature grimpa sur un rocher pour regarder.
La Ki-rin vit la créature et dit:
« j’ai vu la fleur, j’ai vu l’arbre et j’ai vu le cheval, mais toi, je ne t’ai jamais vu. Qui es tu? »
La créature répondit:
« Je suis la Vérité. »
La Ki-rin sourit:
« Je suis enchanté de faire ta connaissance, ami Vérité. As tu vu le Scorpion? Ma sœur m’a dit de m’en méfier, mais je ne sait pas à quoi il ressemble. »
« Oui, je connais le Scorpion, répondit la Vérité. »
« Peut tu me dire à quoi il ressemble? »
« Bien sûr. Cherchons le ensemble. Si tu me faisais monter sur ton dos, nous irions bien plus vite que si nous devions marcher tous les deux. »
« Excellente idée, dit la Ki-rin. Grimpe sur mon dos et mettons nous en route. »
Vérité monta donc sur le dos de la Ki-rin et ensemble ils se mirent à la recherche du Scorpion.
« Alors, demanda la Ki-rin, à quoi ressemble le Scorpion? »
« Il a deux pinces pointues, dit la Vérité. »
La Ki-rin jeta un coup d’œil aux deux pinces pointues de la Vérité et dit:
« Ah, Je vois. »
« Et il a beaucoup de pattes. »
La Ki-rin jeta un coup d’œil aux pattes de la Vérité et dit:
« Ah, Je vois. »
« Et sa queue a un dard empoisonné. »
La Ki-rin jeta un coup d’œil à la queue de la Vérité et dit:
« Mais dis moi Vérité, il te ressemble étrangement! »
La Vérité sourit et dit:
« Oui, effectivement. »
La Ki-rin rit:
« Quelle chance j’ai eue de te rencontrer avant lui! »
Le Scorpion hocha la tête:
« En effet. »

Et la Ki-rin n’eut plus rien à dire.

mon_phoenixLe Phénix et le Scorpion

le Scorpion vint un jour voir le Phénix dans son repaire montagneux et lui dit:
« J’ai un présent pour toi. »
Le Phénix eut un mouvement de recul:
« Sûrement pas. Je te connais, frère Scorpion, je sais tout de toi. Je ne veux pas de ton présent. »
« Vraiment? Dit le Scorpion en posant le paquet sur le sol. Alors je vais le laisser là. Si tu n’en veux pas, je suis sur que quelqu’un l’acceptera. »
Puis il disparut.
Le Phénix regarda le paquet et se dit:
« S’il s’agit d’un piège et que je prends le présent, le Scorpion aura eu raison de moi. Mais si ce n’est pas un piège et si je ne prends pas le présent, le Scorpion aura aussi eu raison de moi.
Que dois je faire? »
Le Phénix resta assis toute la journée à regarder le présent et à méditer:
« Que cherche le Scorpion? Il a piégé le Crabe en utilisant sa colère contre lui et il a piégé le Lion en se servant de son orgueil. Il a piégé la Ki-rin en tirant parti de sa naïveté et il a piégé la Grue en la flattant. Comment compte-il me piéger, moi? »
Et bientôt Dame Soleil disparut à l’horizon et Seigneur Lune la remplaça dans le ciel et le Phénix n’avait toujours pas bougé d’un pouce. Il était figé sur place, perdu dans ses méditations concernant le cadeau du Scorpion.
Le lendemain matin, il vit le Scorpion qui le regardait en riant.

Et le Phénix n’eut plus rien à dire.

mon_dragonLe Dragon et le Scorpion

Le Dragon alla un jour voir le Scorpion et lui dit:
« J’ai vu de quelle façon tu as piégé le Lion. »
Et le Scorpion hocha la tête.
Le Dragon poursuivit:
« Et j’ai également vu comment tu as piégé la Grue. »
Et le Scorpion hocha la tête.
Le Dragon poursuivit:
« Et je t’ai vu piégé le Crabe. »
Et le Scorpion hocha la tête.
Le Dragon poursuivit:
« Et j’étais là quand tu as piégé la Ki-rin. »
Et le Scorpion hocha la tête.
Le Dragon poursuivit:
« Et je sais quel piège tu as tendu au Phénix. »
Et le Scorpion dit:
« Chaque fois tu étais là, tu as tout vu et tu n’es jamais intervenu. »

Et le Dragon n’eut plus rien a dire.

scorpion_and_frogLa Grenouille et le Scorpion

Il était une fois une petite grenouille qui vivait au bord d’une rivière.
Un jour, un scorpion qui se promenait en ce lieu lui demanda si elle accepterait de lui faire traverser la rivière.
Le Scorpion dit à la Grenouille :
« Fais-moi traverser la rivière sur ton dos. »
et la Grenouille lui répondit :
« Il n’en est pas question.
Car si j’accepte tu vas me piquer. »
Alors le Scorpion lui rétorqua :
« Je ne ferai rien de tel.
Car sinon nous nous noierions tous deux. »
La Grenouille perçut la sagesse des mots du Scorpion ; elle le fit donc monter sur son dos et commença à traverser la rivière.
A peu près à mi-chemin elle ressentit une douloureuse piqûre dans le dos.
La Grenouille sentit le poison courir dans ses veines et remonter jusqu’à son cœur et, alors que la mort approchait, le Scorpion et la Grenouille commencèrent à couler dans l’eau froide.
Juste avant de se noyer, la Grenouille dit :
« Mais Scorpion, maintenant nous allons tous les deux mourir noyés ! »
Le Scorpion sourit :
« Mais, petite grenouille, je sais nager. »

Leisurechop

Palais d’hiver et Gempukku

Barbe soufflée par le vent
se lamentant tard en automne
quel est cet enfant
-Matsuo Bashõ

sh52-tokuriki-tomikichiro-pavillon-d-or-en-hiver-gAlors que s’achève la quatrième année du règne de Hantei XLII, nous nous réunissons et nous remémorons notre passé pour rendre hommages à nos ancêtres.

Comme il est de coutume, nos meilleurs acteurs retraceront les amours d’Amaterasu, notre Dame Soleil, et d’Onnotangu, notre Seigneur Lune.
Ils parleront de leurs dix enfants et de la jalousie de Seigneur Lune qui le poussa a les dévorer,
Ils nous diront comment Dame Soleil sauva par la ruse le dernier d’entre eux, Hantei.
Ils nous montrerons la lutte du fils contre son père pour sauver ses frères et comment, libérés du ventre d’Onnotangu par le sabre d’Hantei, les Kami survivants tombèrent sur Terre.
Nous pleurerons Ryoshun qui ne put être sauvé et Fu leng qui fut perdu dans l’Outremonde.

Nos jeunes maintiendrons le lien qui nous unis à nos ancêtres et nommerons nos aïeux depuis l’union des Kami, Hida, Togashi, Dame Doji, Dame Shinjo, Akodo, Shiba et Bayushi, avec les hommes jusqu’à nous.
Nous méditerons sur chacun de leurs hauts faits et sur chacune de leurs erreurs comme l’enseigna le sage Shinsei aux Kami quand, pour la première fois, ils furent confrontés à la Souillure de l’Outremonde et fondèrent l’Empire pour y résister.
Nos peintres nous montrerons le combat des sept Tonnerres, les champions des sept grands clans, Crabe, Dragon, Grue, Ki-Rin, Lion, Phénix et Scorpion, contre Fu Leng, victime de la Souillure.

Nos poètes nous narrerons le départ de Shinjo et de son clan, la Ki-Rin, pour explorer le vaste monde, et la disparition de chacun des autres Kami.
Ils retraceront notre histoire et l’arrivé des Gaijin avec leur « poivre noir » explosif, comment ils trahirent la confiance de l’Empereur et furent bannis à jamais.
Ils nous feront frissonner en évoquant la naissance des Adeptes de Sang et de leur maître, le terrible Iuchiban.
Ils nous feront vibrer avec les sacrifices du clan du Crabe pour bâtir la Grande Muraille Kaiu face à l’Outremonde.
Ils nous arracheront des larmes avec le retour du clan de la Ki-Rin, il y a quatre siècles.

Puis nous festoieront et profiteront de la nuit pour murmurer à ces jeunes samouraï, qui se tiennent aujourd’hui comme des adultes parmi nous, les secrets de notre clan.
Comment le dernier Tonnerre survivant, Dame Shosuro, champion du clan du Scorpion, ramena les funestes Parchemins Noirs qui avaient permis de sceller Fu Leng.
Comment ces reliques maudites pesèrent sur le destin du clan qui devint le « Gardien des Secrets ».
Comment le plus lourd d’entre tous, l’annonce du retour de Fu Leng, lui fut confié par Hantei lui-même.
Comment la prophétie amena le Champion du Scorpion, Bayushi Shoju, a se dresser contre l’Empereur pour prévenir ce retour, avec le célèbre « Coup d’État du Scorpion », et comment il le précipita.
Comment, enfin, ceux qui suivirent Shoju furent contraint à l’exil et les terribles secrets qu’ils découvrirent pendant celui-ci, avant de finalement revenir pour fonder notre clan loin de celui du Scorpion, qui fut restauré en notre absence par ceux de nos frères qui étaient restés et s’étaient soumis.

Il nous faudra aussi parler du retour de Iuchiban et des « Pluies de Sang » qui permirent au clan du Lion de faire nommer un Shogun avec le soutien des clans du Crabe et de la Ki-Rin.
Avec ce Shogun, l’Empire entre officiellement en guerre contre l’Outremonde et son « Empire des Damnés », sinistre reflet de notre Empire d’Émeraude.
Déjà, notre clan a payé un lourd tribut à ce conflit que livre Hantei XLII sans le vouloir, mais au-delà des politiques internes, le sombre « maho-tsukai » Iuchiban ainsi que son seigneur, Daigotsu, l’empereur des damnés, doivent être détruits.

D’autres secrets attendent dans l’ombre et il nous faudra y faire face également, mais réjouissons-nous car une nouvelle génération se dresse, porteuse de nos espérances et de nos traditions, ce palais d’hiver leur est dédié car il leur appartient de sauver notre clan avant de sauver notre empire pour faire honneur à nos ancêtres.

Leisurechop

La société et le monde de Rokugan

Dominant seul
Contre le ciel d’automne
L’Empereur sourit.

La carte de l’Empire rokuganais. (Source: W. Demet)

Carte géopolitique:

map-l5rVoici le guide du monde de Rokugan:

1 – Le monde
2 – L’Empire
3 – Religion et magie
4 – Les Clans majeurs
5 – Les Clans mineurs
6 – Us et Coutumes
7 – La vie d’un samurai
8 – L’étiquette
9 – L’Histoire officielle
10 – La condition féminine
11 – Les grands conflits de l’Histoire

Source: penombre.com

Leisurechop